Aider ceux qui sortent travailler pour faire tourner le pays

V8 13 avril 2020

Covid 19 : aider ceux qui sortent travailler pour faire tourner le pays

Appel à fabrication locale de masques artisanaux 

Résumé de cet appel au 29 mars :

Nous pouvons coopérer et fabriquer des masques artisanaux (AFNOR) pour aider tous ceux qui sortent travailler pour faire tourner le pays, dans le secteur public et dans le secteur privé, y compris le personnel qui entoure nos soignants : ménage, cuisine, secrétariat… 

I- POURQUOI ?

Applaudir les personnels de santé tous les soirs à 20H leur fait du bien, les aider nous aide tous. L’un n’empêche pas l’autre. Il y a tous les autres qui sortent de chez eux pour faire tourner le pays et d’abord dans les hôpitaux et les EHPAD : personnel soignant, femmes de ménage, cuisiniers, secrétaires mais aussi caissières, agents de maintenance, agriculteurs, cheminots, gendarmes, policiers, salariés du public et du privé, commerçants…

On respecte les règles de confinement, pour les soignants, pour nous ET on essaye de les aider.

6 puis 8 millions de masques par semaine sont annoncés par le gouvernement dans les semaines qui viennent (22 mars). Devant la pénurie persistante de masques, peut-on fabriquer localement et vite des masques et des surblouses ?

Pour tous ceux qui sortent de chez eux pour faire tourner le pays, au 13 avril, nous n’y sommes pas encore :

personnels soignants, femmes de ménage, cuisiniers, secrétaires, caissières, éboueurs, agents de maintenance, agriculteurs, routiers, livreurs, cheminots, gendarmes, policiers, commerçants…

Il y a 30 millions de familles en France; à raison d’une famille volontaire sur 100 et 7 masques fabriqués par jour, 5 jours sur 7, nous pourrions fabriquer 10 millions de masques artisanaux (aux spécifications AFNOR) en France, par semaine. Autant que ce qui est annoncé, beaucoup plus si nécessaire.

Il nous revient de faire la preuve que c’est possible, avec cette certitude :

Aucune usine ne peut aligner 300 000 machines à coudre,

Sans un euro d’investissement,

Sans un seul licenciement le moment venu.

II- COMMENT ?

Partout en France et sans attendre qui que ce soit, des couturières se sont mises à la fabrication de masques pour leurs proches, pour leurs voisins dès l’annonce du confinement. Puis ces invisibles sont devenus progressivement visibles ; Elles restent livrées à elles-mêmes.

Cet appel propose une organisation à l’échelle départementale pour les aider à produire massivement, efficacement, selon des caractéristiques validées AFNOR : pour leur fournir les matières premières, le modèle AFNOR publié le 27 mars, les meilleurs tutoriels, l’achat et la distribution des tissus, le ramassage des masques leur stérilisation et leur distribution, par une organisation citoyenne, transverse aux Préfet, Elus et Volontaires qui se veut sérieuse, efficace, améliorable, transpolitique.

A- Vous êtes citoyen :

FABRIQUER DES MASQUES AFNOR ? LES TUTORIELS, LE PATRON

Entrez en contact directement avec les organisateurs dans le Val d’Oise :

MANQUE DE MATERIEL ? LIVRER LES MASQUES? CONTACT

DISPONIBLE POUR AUTRE CHOSE QUE LA  COUTURE ? CONTACT

Portez vous volontaire, ça compte:

VOLONTAIRE DANS LE VAL D’OISE, S’INSCRIRE

Vous êtes en accord avec cette proposition ? Relayez la en Val d’Oise avec ce mail type : http://agirlocal.org/relayer-lappel/

B- Vous êtes élu, maire, président dans le Val d’Oise :

VOUS ETES MAIRE, PRET A MOBILISER VOS SERVICES ?

Des achats à la livraison en passant par la fabrication, aboutir massivement au résultat demande un peu d’organisation :

L’ORGANISATION DANS LE VAL D’OISE, C’EST ICI

C- Vous êtes citoyen d’un autre département ? Quelques outils :

 REPRODUIRE L’APPEL DANS VOTRE DEPARTEMENT

D- Comment adapter l’offre à la demande dans le temps ?

3 types d’acteurs travaillent en parallèle :

  • Le gouvernement pour les soignants, en établissement, en ville et à la campagne, en achetant, en réquisitionnant.
  • L’industrie textile qui s’est organisée pour produire des masques bénévolement puis à vendre.
  • Cette initiative citoyenne pour fabriquer au plus tôt les masques nécessaires pour les 10 millions d’actifs au travail aujourd’hui, 30 millions un peu plus tard et pour tous les autres 30 millions de plus qui sortent, ne serait-ce dans la période que pour aller faire ses courses.

Alors comment les concilier pour produire massivement des masques artisanaux et s’arrêter le moment venu ?

En repassant progressivement la main quand la demande sera satisfaite : des volontaires bénévoles aux auto-entrepreneurs et retoucheurs locaux, petites entreprises textile, grande distribution qui pourraient produire et faire produire, distribuer et vendre en nombre croissant, sur la base de patrons standardisés, à partir de matières premières normées, jusqu’à ce qu’il ne soit plus nécessaire de faire appel à nos 300 000 machines à coudre.

A moins que l’on trouve en ces temps d’urgence comment articuler maintenant le secteur économique et le secteur bénévole : jouer les complémentarités

La version précédente (V7) de cette page, au 28 mars, pour marquer les progrès.

About agirlocal

2 thoughts on “Aider ceux qui sortent travailler pour faire tourner le pays

  1. Bonjour,
    nous avions vérifié qu’il fonctionne. Mais…
    S’agit-il de ce lien: Pour se connecter les uns aux autres, mais aussi pour diffuser le décompte (anonyme donc) de volontaires sur cette initiative, inscrivez vous d’abord ici : https://bit.ly/3dnqDdd
    ou celui qui demandait de cliquer sur vidéoconférence et que je viens de modifier pour pouvoir copier coller si nécessaire?
    Si vous souhaitez être de la réunion de travail virtuelle du 31 mars, de 18h30 à 20h30, inscrivez vous à la vidéoconférence ici: https://bit.ly/3bf1FL4 
    Je viens de revérifier qu’ils fonctionnent tous les deux.
    Merci d’une réponse

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *