Reproduire cet appel

26 mars 2020

Reproduire cet appel dans votre département

Voici, sans prétention, quelques instruments que j’ai fabriqués, à adapter à votre département et à l’actualité de la crise.

Prenez soin de ne pas poster de pdf que vous ne pourrez pas mettre à jour; gardez toujours la même adresse par document. C’est trop tard pour ce qui concerne le Val-d’Oise mais sinon j’aurais complété toutes les adresses de 95 pour insister sur le caractère départemental.

Attention, je le fais évoluer au fil des jours au fur et à mesure de notre apprentissage collectif.

Elle reprend l’ensemble du dispositif à l’échelle départementale. Elle aussi évolue.

  • J’ai utilisé Googleforms pour recueillir la liste de volontaires et la diffuser sous forme de tableau à ceux qui en sont d’accord et framforms pour organiser une réunion de travail et partager la liste entre présents. Vous devrez les fabriquer pour votre département et les partager avec une adresse spécifique.
  • Un mail court d’appel à citoyens pour relayer cet appel :http://agirlocal.org/relayer-lappel/

A noter que j’ai parfois envoyé un mail en plus à certains présidents d’association ou relais notoires, dont l’activité est sans rapport avec le sujet. En leur demandant de bien vouloir diffuser à tous leurs membres. Urgence fait loi.

  • Pour le premier lancement, j’ai envoyé un mail long (24 mars) pour première information des élus et du préfet (200 mails environ), envoyés paquets de 30 pour ne pas aller dans les spams) et un mail long (24 mars) pour première information directe des réseaux de citoyens issus de la démarche penser local pour agir local(200 mails environ). Le présent texte de tête de cette initiative est plus adapté aujourd’hui pour fabriquer le corps de texte de votre mail ( http://agirlocal.org/aide-aux-soignants-puis-tous/), avec une introduction à votre main.
  • Ce post du 24 mars sur Linkedin pour diffuser au national: « 300 000 machines à coudre Le gouvernement a annoncé le 21 mars qu’il teste 40 types de masques alternatifs. Le CHU de Grenoble a publié un patron de masque validé. Lille vient d’en faire autant. La fabrique de jean 1083 de Romans en fabrique 500 par jour pour les donner aux soignants. 6 puis 8 millions de masques par semaine sont annoncés par le gouvernement dans les semaines qui viennent (22 mars). Il y a 30 millions de familles en France; a raison d’une volontaire sur 100, 5 masques fabriqués par jour avec sa machine à coudre, 5 jours sur 7, nous pourrions fabriquer 7,5 millions de masques en France par semaine. Autant que ce qui est annoncé, beaucoup plus si nécessaire. Cette initiative citoyenne a pour origine l’appel des hôpitaux de Pontoise à envoi de masques, sur-blouses, du gel, gants si nous en avons en stock. On peut aussi être bienveillants les uns envers les autres et coopérer pour les aider, nos soignants puis tous les autres. Il nous revient de faire la preuve que c’est possible. Lisez cette proposition : https://lnkd.in/d68wPnH et portez vous volontaires si vous le pouvez Vous êtes d’un autre département? Copiez cette initiative, améliorez la, faites. Et ne manquez pas cette vidéo de 2 mn : https://bit.ly/2xl3x6w #coronavirus »

Faites attention aux adresses incluses dans ces documents, insérez bien les vôtres…

J’utilise https://bitly.com/ pour raccourcir certaines adresses très longues.

Jean-Michel Vincent

Délégué Val d’Oise

D’Agir pour le Climat

Volontaire en Val d’Oise

26 mars 2020

Mode d’action

a-Vous porter volontaire permettra de savoir s’il y a 10 volontaires dans le Val d’Oise, auquel cas la proposition tombera, ou s’il y en a 1000, ce qui peut tout changer. Cela ne tient qu’à nous. Vous porter volontaires permettra également de vous mettre en relation avec d’autres volontaires locaux par une liste d’adresses de volontaires que je tiendrai à jour sur mon site. Elle n’est pas renseignée pour l’instant (25 mars).

b-puis envoyez un mail pour vous faire connaitre à la mairie, copie le préfet

« Le premier mail, adressé au maire et à la préfecture prefecture@val-doise.gouv.fr est une déclaration de volontariat ; voir mail type ici : http://agirlocal.org/mail-de-declaration-de-volontariat/ »

Son mode de remplissage, codé pour gagner du temps, est détaillé au chapitre « mise en relation des acteurs locaux » de la note citoyens-élus-préfet. En voici l’extrait : http://agirlocal.org/mise-en-relation-des-acteurs-locaux/

La note complète: Des achats à la livraison en passant par la fabrication, aboutir au résultat demande un peu d’organisation : voir http://agirlocal.org/note-citoyens-elus-prefet/

Si vous n’avez pas d’internet et apprenez cette initiative par ailleurs, demandez à vos voisins qu’ils fassent le mail pour vous.

c- Puis commencez à fabriquer des masques avec ce patron validé par le CHU de Grenoble ; à télécharger ici : https://bit.ly/3dD7JPI

Le gouvernement a annoncé qu’il teste  40 masques type ( 22 mars): voir cet article du Monde: https://bit.ly/3btpvmC

et l’initiative à Lille a mobilisé 7700 couturières: https://bit.ly/3duebIA

d-Vous avez une question ?

Nous pouvons commencer une foire au question:  FAQ

Et comme vous vous êtes porté volontaire via https://bit.ly/3dnqDdd je dispose d’une liste d’adresses de volontaires que je tiendrai à jour sur mon site. Vous pourrez y accéder chaque fois que nécessaire et joindre l’un d’eux à la liste des volontaires Val d‘oise. (non renseignée pour l’instant)

e- J’en fais quoi des masques fabriqués?

Des achats à la livraison en passant par la fabrication, aboutir au résultat demande un peu d’organisation : voir http://agirlocal.org/note-citoyens-elus-prefet/

Si le préfet ne prend pas en main cette initiative, appelez la mairie. Si votre maire ne veut pas (ce qui serait étonnant), appelez votre pharmacien pour les lui amener. Il saura faire que votre travail serve, ne serait-ce qu’à ceux qui font tourner le pays : caissières, mainteneurs, agriculteurs, employés des services publics et privés… 

Et prenez 2 minutes pour voir ce magnifique hommage de musiciens serbes aux italiens : https://bit.ly/2xl3x6w

Il est émouvant et dit tout.

note citoyens-élus-préfet

V5-25 mars 2020

Proposition d’organisation transverse, Préfet-Elus-Volontaires

à l’échelle du Val d’Oise.

Devant la diffusion de l’épidémie, peux-t-on fabriquer localement et vite des masques, des sur-blouses ? Pour les hôpitaux et cliniques le président de la République a assuré faire ce qu’il faut avec les caractéristiques requises, en priorité dans les 25 départements les plus touchés (24 mars); pour les soignants de ville, il semble que l’on n’y soit pas tout de suite. Pour tous les autres qui sortent de chez eux pour faire tourner le pays, nous n’y sommes pas encore : caissières, mainteneurs, agriculteurs, services publics (cheminots, gendarmes, policiers …), salariés du public et du privé, commerçants…

Cette esquisse d’organisation  et de dynamique locale, transverse, Préfet-Elus-Volontaires tient en 3 pages : mode de recensement des ressources et des besoins, organisation pour appel à fabrication locale par des volontaires et livraisons selon un processus et une organisation la plus proche du terrain possible, pilotée par le Préfet.

Elle est d’abord un appel à mobilisation citoyenne, dans une organisation qui se veut sérieuse, efficace, améliorable.

I- Enclencher une dynamique :

Besoins des soignants en établissements, en ville et à la campagne : Les services du Préfet s’il n’est pas déjà détenteur de l’information. Evaluation des quantités nécessaires pour ceux qui sortent travailler à faire tourner le pays.

Ressources  en fournitures, volontaires et modes de faire :

Les présidents des intercommunalités avec les maires (qui connaissent par cœur leur territoire, ses ressources et ses acteurs), appellent entreprises et relais d’opinion.

Sans attendre, les citoyens prêts à fabriquer appellent spontanément leurs relations puis leur mairie avec les noms et téléphones des volontaires ou groupe de volontaires. Mail de confirmation comme proposé ci-après.

Remontée vers le Préfet et la Présidente du Conseil départemental pour coordonner les prise de décisions nécessaires : financement des achats, qualité des processus de fabrication et logistique. (Via l’intercommunalité pour concentrer l’information : 10 intercommunalités en Val d’Oise pour un peu moins de 200 communes)

Le processus complet peut se coder par type d’acteurs locaux ; mots clé : achats, méthodes, fabrication, qualité, logistique, gestion de projets.

Pour accroitre l’efficacité collective, six tandems chefs de projet-agent préfectoral sont à constituer. Chaque tandem va piloter de façon autonome une étape du processus : achats, méthodes, fabrication, logistique, gestion de projet.

II- Trois questions à traiter : mise en relation organisée, méthodes et logistique.

1-La mise en relation des acteurs locaux pour actions coordonnées et complémentaires :

« Comme chaque heure compte, c’est le téléphone qui marche dans un premier temps.

Puis les citoyens se portent volontaires, s’il le peuvent sur : https://bit.ly/3dnqDdd ce qui permettra de savoir s’il y a 10 volontaires dans le Val d’Oise, auquel cas la proposition tombera, ou s’il y en a 1000, ce qui peut tout changer. Cela ne tient qu’à nous.

Si vous n’avez pas d’internet et apprenez cette initiative par le bouche à oreille, demandez à vos voisins ou votre association de le faire pour vous..

Si la mobilisation citoyenne fonctionne, cela permettra également de mettre en relation les uns avec les autres par une liste d’adresses de volontaires. Je tiendrai cette liste à jour sur mon site agir local.org. Elle n’est pas renseignée pour l’instant (25 mars). 

Pour la traçabilité, mails de confirmation avec le même objet : stopcovid-19-Val d’Oise-mot clé-nom de la commune-nom de l’auteur du mail.

Les mots clé : ils correspondent aux tandems chefs de projet-agent préfectoral à constituer pour piloter de façon autonome les étapes du processus : achats, méthodes, fabrication, logistique, gestion de projets.

La signature du mail comporte également nom prénom et téléphone.

Le cas échéant, si vous n’avez pas d’internet et apprenez cette initiative par le bouche à oreille, demandez à vos voisins ou à votre association de faire le mail pour vous.

Le premier mail, adressé au maire et à la préfecture prefecture@val-doise.gouv.fr est une déclaration de volontariat ; voir mail type ici : http://agirlocal.org/mail-de-declaration-de-volontariat/

Les mails suivants sont adressés au maire  (avec copie à la préfecture pour ne pas déborder les agents préfectoraux qui lisent et trient). Le moment venu chacun ensuite s’adressera au tandem choisi avec copie à la mairie de son domicile. A charge pour les tandems chefs de projets-agent préfectoral d’informer régulièrement les intercommunalités.

Au lancement, la préfecture met en relation et valide les tandems Val d’Oise chefs de projet-agent préfectoral.

Puis les tandems s’organisent avec les volontaires associés (achats, fabrication et logistique : a priori par intercommunalité ou bien commune pour les plus peuplées) et mettent leur organisation en copie à la préfecture et au département. Ils conservent leurs mails envoyés et reçus.

En savoir plus: http://agirlocal.org/aide-aux-soignants-puis-tous/

2-La méthode de fabrication et sa qualité

Elles engagent le résultat : les tests annoncés ce matin par le gouvernement de 40 masques alternatifs est une bonne nouvelle. La publication par le CHU de Grenoble d’un patron de masque validé une meilleure nouvelle encore. télécharger le patron: Tuto Masques CHU Grenobles Alpes (On attend la publication des 40 masques type annoncés par le gouvernement).

Pour garantir la qualité de fabrication locale et la stérilité, appel à médecins retraités. Pour recenser les fabrications et les modes de faire connus ici ou là, appel à étudiants. Ensemble, ils fabriquent des fiches-action, tutoriels… Par exemple, y-a-t-il  quelque part un patron de sur-blouse validé?

Validation locale par un médecin retraité, plus un confrère de ville et un d’hôpital si nécessaire, hors tandem. Diffusion via la préfecture.

3-La logistique :

Elle est déterminante dans le processus : achats, livraison, (fabrication efficace et stérilité après fabrication), acheminement des fournitures, récolte et transport des masques et sur-blouses.

Appel aux mairies pour la distribution des fournitures aux couturières (iers) et transport vers l’intercommunalité puis les hôpitaux des produits (pour minimiser les contacts).

Si ce processus fonctionne, une fois les hôpitaux et cliniques fournies, les soignants de ville et campagne (médecins, pharmaciens et infirmiers, Epadh…) sont eux aussi en manque de protection. Déploiement par les mêmes mais le circuit logistique producteurs-soignants est raccourci, via les pharmacies d’abord, les mairies pour le surplus.

Circuit de remontée d’information identique mairie-intercommunalité-préfecture pour pilotage des ressources face aux besoins des soignants hôpitaux-ville-campagne.

III- Etendre aux entreprises et à leurs salariés:

Les personnels soignants une fois protégés, le processus est à son maximum d’efficacité pour tous les autres qui sortent de chez eux pour continuer à faire tourner le pays: caissières, mainteneurs, agriculteurs, services publics, services privés…

La question de l’économie du système se pose alors, en même temps que celle de la sortie du confinement. Pourquoi un retoucheur local, une petite entreprise textile ne pourrait-elle pas produire en nombre sur la base de patrons standardisés, à partir de matières premières normées ? Et vendre sa production de masques ou sur-blouses pour couvrir au moins leurs coûts de production ? A la vitesse à laquelle la production des 300 000 machines à coudre pour nos soignants pourrait satisfaire leur demande, on pourrait alors faire un pas de plus vers une sortie de crise.

La même organisation locale peut tenir à jour les besoins et les ressources. Apprendre en marchant.

IV- Condition de lancement opérationnel du processus et évaluation de la production potentielle  

C’est le Préfet qui déclenche le processus opérationnel en désignant les tandems, en mettant en relation les volontaires, en organisant les circuits, en assurant les contrôles nécessaires, avec la légitimité de la puissance publique. Puis le pilote avec la présidente du conseil départemental.

Nous, citoyens, pouvons enclencher le processus en nous portant volontaires.

6 puis 8 millions de masques par semaine sont annoncés par le gouvernement dans les semaines qui viennent (hier, 22 mars).

Il y a 30 millions de familles en France; a raison d’une volontaire sur 100 et 5 masques fabriqués par jour, 5 jours sur 7, nous pourrions fabriquer 7,5  millions de masques en France par semaine. Autant que ce qui est annoncé, beaucoup plus si nécessaire.

Vous êtes volontaire en Val d’Oise ? Enclenchez, maintenant.

Vous êtes élu en Val d’Oise ? Enclenchez, maintenant.

Vous êtes d’un autre département? Copiez cette initiative, améliorez la, faites.

Les préfets ont la main.

Pour relayer l’appel en Val d’oise : http://agirlocal.org/relayer-lappel/

A l’échelle citoyenne, je diffuse par réseaux sociaux, depuis le 20 mars, les versions successives de cette proposition (la V5 est du 26 mars) et par mails ce 24 mars, à partir du site de l’association « Agir pour le Climat » dont je suis le délégué Val d’Oise, (400 mails environ).

Jean-Michel Vincent

www.agirlocal.org

relayer l’appel

Covid 19

Appel à fabrication locale de masques artisanaux 

Cet appel à fabrication locale de masques et de sur-blouses a pour origine l’appel des hôpitaux de Pontoise.

Résumé de cet appel à fabrication de masques artisanaux, validés :

 » Nous pouvons coopérer et fabriquer des masques artisanaux pour aider nos soignants puis tous ceux qui sortent travailler pour faire tourner le pays, dans le secteur public et dans le secteur privé »

Pourquoi en fabriquer?

Applaudir les personnels de santé tous les soirs à 20H leur fait du bien, les aider nous aide tous. L’un n’empêche pas l’autre. Il y a tous les autres qui sortent de chez eux pour faire tourner le pays : caissières, mainteneurs, agriculteurs, services publics (cheminots, gendarmes, policiers …), salariés du public et du privé, commerçants…

6 puis 8 millions de masques par semaine sont annoncés par le gouvernement dans les semaines qui viennent (hier, 22 mars).

Il y a 30 millions de familles en France; a raison d’une famille volontaire sur 100 et 5 masques fabriqués par jour, 5 jours sur 7, nous pourrions fabriquer 7,5 millions de masques en France par semaine. Autant que ce qui est annoncé, beaucoup plus si nécessaire.

Comment faire ?

Il nous revient d’abord de faire la preuve que c’est possible : portez vous volontaires, si vous le pouvez : https://bit.ly/3dnqDdd »

Si vous n’avez pas d’internet et l’apprenez par ailleurs, demandez à vos voisins qu’ils fassent le mail pour vous.

S’il y a 10 volontaires dans le Val d’Oise, la proposition tombera, s’il y en a 1000, cela peut tout changer.

Cela demande ensuite un peu d’organisation des achats à la livraison en passant par la fabrication : voir le détail de cette proposition http://agirlocal.org/aide-aux-soignants-puis-tous/

Si vous êtes en accord avec cette initiative, relayez la avec le présent texte :  http://agirlocal.org/relayer-lappel/

Pour télécharger le patron du masque validé par le CHU de Grenoble (tissus, coutures et précautions) et commencer à en fabriquer : https://bit.ly/3dD7JPI

Le gouvernement a annoncé la publication de 40 patrons de masques.

Et prenez 2 minutes pour voir ce magnifique hommage de musiciens serbes aux italiens : https://twitter.com/antoinellorca/status/1241638210926673921?s=20

Bien à vous

Jean-Michel Vincent

Délégué Val d’Oise

D’Agir pour le Climat

mise en relation des acteurs locaux

25 mars 2020

Mise en relation des acteurs locaux 

Extrait de la note d’organisation citoyens-élus-préfet

« Comme chaque heure compte, c’est le téléphone qui marche dans un premier temps.

Puis les citoyens se portent volontaires, s’il le peuvent sur : https://bit.ly/3dnqDdd ce qui permettra de savoir s’il y a 10 volontaires dans le Val d’Oise, auquel cas la proposition tombera, ou s’il y en a 1000, ce qui peut tout changer. Cela ne tient qu’à nous.

Si vous n’avez pas d’internet et apprenez cette initiative par le bouche à oreille, demandez à vos voisins ou votre association de le faire pour vous..

Si la mobilisation citoyenne fonctionne, cela permettra également de mettre en relation les uns avec les autres par une liste d’adresses de volontaires. Je tiendrai cette liste à jour sur mon site agir local.org. Elle n’est pas renseignée pour l’instant (25 mars). 

Pour la traçabilité, mails de confirmation avec le même objet : stopcovid-19-Val d’Oise-mot clé-nom de la commune-nom de l’auteur du mail.

Les mots clé : ils correspondent aux tandems chefs de projet-agent préfectoral à constituer pour piloter de façon autonome les étapes du processus : achats, méthodes, fabrication, logistique, gestion de projets.

La signature du mail comporte également nom prénom et téléphone.

Le cas échéant, si vous n’avez pas d’internet et apprenez cette initiative par le bouche à oreille, demandez à vos voisins ou à votre association de faire le mail pour vous.

Le premier mail, adressé au maire et à la préfecture prefecture@val-doise.gouv.fr est une déclaration de volontariat ; voir mail type ici : http://agirlocal.org/mail-de-declaration-de-volontariat/

Les mails suivants sont adressés au maire  (avec copie à la préfecture pour ne pas déborder les agents préfectoraux qui lisent et trient). Le moment venu chacun ensuite s’adressera au tandem choisi avec copie à la mairie de son domicile. A charge pour les tandems chefs de projets-agent préfectoral d’informer régulièrement les intercommunalités.

Au lancement, la préfecture met en relation et valide les tandems Val d’Oise chefs de projet-agent préfectoral.

Puis les tandems s’organisent avec les volontaires associés (achats, fabrication et logistique : a priori par intercommunalité ou bien commune pour les plus peuplées) et mettent leur organisation en copie à la préfecture et au département. Ils conservent leurs mails envoyés et reçus.

En savoir plus: http://agirlocal.org/aide-aux-soignants-puis-tous/

 

mail masques citoyens

Bonjour,

La réunion (physique) de travail du 31 mars prochain à la mairie de Vauréal est évidemment reportée à une date ultérieure. Mais je vous propose de la maintenir, par vidéoconférence, pour deux raisons :

1- L’appel des hôpitaux de Pontoise à masques, sur-blouses, gel et gants. J’ai relayé leur appel mais aussi tenté une proposition d’aide, dans l’urgence, centrée sur la fabrication locale de masques et de sur-blouses.

a- Pourquoi?

Applaudir les personnels de santé leur fait du bien, les aider nous aide tous. L’un n’empêche pas l’autre.

6 puis 8 millions de masques par semaine sont annoncés par le gouvernement dans les semaines qui viennent (hier, 22 mars).

Il y a 30 millions de familles en France; a raison d’une volontaire sur 100 et 5 masques fabriqués par jour, 5 jours sur 7, nous pourrions fabriquer 7,5 millions de masques en France par semaine. Autant que ce qui est annoncé, beaucoup plus si nécessaire.

b- quoi?

Résumé de cette proposition :

« On peut aussi être bienveillants les uns envers les autres et coopérer pour aider les soignants puis tous les autres. Il nous revient de faire la preuve que c’est possible. Lisez la proposition d’organisation volontaires-élus-préfet, pour la fabrication des masques et sur-blouses, des achats à la livraison et portez vous volontaires, si vous le pouvez. »

C’est tout le sens de notre action sur le climat, articuler les initiatives locales et les injonctions gouvernementales : voir le détail de la proposition (2 pages)  http://agirlocal.org/aide-aux-soignants-puis-tous/

c- comment?

– Pour se connecter les uns aux autres, mais aussi pour diffuser le décompte (anonyme donc) de volontaires sur cette initiative, inscrivez vous d’abord ici :

https://bit.ly/3dnqDdd

– Pour que cette initiative soit effectivement articulée avec les pouvoirs publics, déclarez vous dès maintenant par téléphone auprès de votre maire puis par mail selon ce mail type de déclaration de volontariat au maire et au préfet : http://agirlocal.org/mail-de-declaration-de-volontariat/

S’il y a 10 volontaires dans le Val d’Oise, la proposition tombera, s’il y en a 1000, cela peut tout changer.

Si vous n’avez pas d’internet et l’apprenez par ailleurs, demandez à vos voisins qu’ils fassent le mail pour vous.

Si vous êtes en accord avec cette proposition, diffusez la.

Si vous êtes un élu volontaire, appelez les autres élus, appelez le préfet, faites le savoir sur votre site municipal.

En s’organisant nous pouvons peut-être aider les soignants, puis ceux qui doivent sortir de chez eux pour faire tourner le pays.

Si vous êtes en mesure d’enrichir cet appel envoyez un mail au plus tôt à collectif95@climat-2020.eu

Si vous avez reçu ce mail indirectement et ignorez qui en est l’auteur, voir http://agirlocal.org/ et la démarche entamée début février pour le climat : http://agirlocal.org/penser-local-pour-agir-global/

2- la deuxième raison du maintien de cette réunion par vidéoconférence du 31 mars est que nous ne sommes qu’au début de cette crise sanitaire.

a- Une réunion par vidéoconférence, pour y faire quoi?

La crise sanitaire nous demande d’inventer dans l’urgence et de changer notre façon de vivre pour la passer : enfants, parents, grands parents et 4ème âge, entrepreneur ou élu, associatif ou citoyen. Les solutions que nous allons créer peuvent non seulement nous enrichir personnellement et collectivement mais pourraient devenir des standards dans la durée.

Ordre du jour de la réunion de travail du 31 mars:

Le seul projet local discuté sera celui de l’aide aux soignants puis à toutes celles et ceux qui doivent sortir de chez eux pour faire tourner le pays. pour l’enrichir.

S’il reste du temps nous entamerons une première réflexion sur l’ingénierie publique tiers de confiance.

b- Participer à la réunion:

Si vous souhaitez être de la réunion de travail virtuelle du 31 mars, de 18h30 à 20h30, inscrivez vous à la vidéoconférence ici: https://bit.ly/3bf1FL4

Je n’ai pas encore de système adapté de vidéoconférence mais le plan B est celui de l’association Agir pour le Climat. On fera avec s’il n’y a pas d’autre solution.

3- je ne vous quitte pas sans relayer ce magnifique hommage de musiciens serbes aux italiens : https://twitter.com/antoinellorca/status/1241638210926673921?s=20

Bien à vous

Jean-Michel Vincent

Délégué Val d’Oise

Agir pour le Climat

Aide aux soignants puis tous

V7 28 mars 2020

Covid 19

Appel à fabrication locale de masques artisanaux 

Résumé de cet appel au 28 mars :

Nous pouvons coopérer et fabriquer des masques artisanaux pour aider tous ceux qui sortent travailler pour faire tourner le pays, dans le secteur public et dans le secteur privé, y compris le personnel qui entoure nos soignants : ménage, cuisine, secrétariat… 

Pourquoi ?

Applaudir les personnels de santé tous les soirs à 20H leur fait du bien, les aider nous aide tous. L’un n’empêche pas l’autre. Il y a tous les autres qui sortent de chez eux pour faire tourner le pays et d’abord dans les hôpitaux et les EPADH : femmes de ménage, cuisiniers, secrétaires mais aussi caissières, mainteneurs, agriculteurs, services publics (cheminots, gendarmes, policiers …), salariés du public et du privé, commerçants…

On respecte les règles de confinement, pour eux, pour nous ET on essaye de les aider.

6 puis 8 millions de masques par semaine sont annoncés par le gouvernement dans les semaines qui viennent (22 mars). Le président de la république vient de préciser (25 mars) qu’ils sont d’abord pour les soignants dans les 25 départements les plus touchés puis les autres; des masques de la qualité nécessaire mais en nombre insuffisant.

Il y a 30 millions de familles en France; a raison d’une famille volontaire sur 100 et 5 masques fabriqués par jour, 5 jours sur 7, nous pourrions fabriquer 7,5 millions de masques artisanaux (validés) en France par semaine. Autant que ce qui est annoncé, beaucoup plus si nécessaire.

Il nous revient de faire la preuve que c’est possible, avec cet appel à mobilisation citoyenne, dans une organisation qui se veut sérieuse, efficace, améliorable.

Comment ?

Vous êtes citoyen, en Val d’Oise :

Portez vous volontaires, si vous le pouvez : https://bit.ly/3dnqDdd et passez à la suite des opérations avec nos maires et notre préfet : http://agirlocal.org/volontaire-en-val-doise/

Vous êtes en accord avec cette proposition ? Relayez la en Val d’Oise avec ce mail type : http://agirlocal.org/relayer-lappel/

Des achats à la livraison en passant par la fabrication, aboutir au résultat demande un peu d’organisation : voir http://agirlocal.org/note-citoyens-elus-prefet/

Vous êtes citoyen d’un autre département :

Pour reproduire cette initiative dans votre département, quelques instruments : http://agirlocal.org/reproduire-cet-appel/

Comment adapter l’offre à la demande dans le temps ?

En repassant progressivement la main le moment venu : des volontaires bénévoles aux auto-entrepreneurs et retoucheurs locaux, petites entreprises textile, grande distribution qui pourraient produire et faire produire, distribuer et vendre en nombre croissant, sur la base de patrons standardisés, à partir de matières premières normées, jusqu’à ce qu’il ne soit plus nécessaire de faire appel à nos 300 000 machines à coudre.

A moins que l’on trouve en ces temps d’urgence comment articuler le secteur économique et le secteur bénévole : jouer les complémentarités

 

 

Mail de déclaration de volontariat

Mail type de déclaration de volontariat

 

« Objet : stopcovid-19-Val d’Oise-mot clé-nom de la commune-nom de l’auteur du mail

Je (ou nous) soussigné(e) nom prénom adresse mail téléphone déclare être volontaire pour contribuer à la fabrication de masques et sur blouses, pour les soignants en priorité. Je peux contribuer sans délai à  (choisir l’un des mots clé : achats, méthodes, fabrication, qualité, logistique, gestion de projet)

Signature »

Mots clés :

Achats : vous êtes dans le secteur textile, avez (ou pas) des stocks disponibles et des fournisseurs

Méthodes : voir la note, caractéristiques des masques, patrons couturiers (voir le patron du CHU de Grenoble pour lancer la fabrication de masques sans attendre ; surblouses ?), tutoriels, validation médicale…

Fabrication : vous avez une machine à coudre et du temps

Qualité : vous êtes du corps médical ou technicien santé

Logistique : vous êtes propriétaire d’une voiture, d’une camionnette, chauffeur, livreur

Gestion de projet : vous avez l’habitude de coordonner des projets quels qu’ils soient, vous pouvez en particulier passer du temps à recevoir des demandes, à les synthétiser, et les diffuser là où il faut.

 

20200321 V2 protection des soignants

Et si on passait des applaudissements du soir

à l’aide matérielle aux soignants ?

Cela n’empêche pas de les applaudir

Le gouvernement vient d’annoncer ce 21 mars qu’il teste 40 types de masques alternatifs. On peut gagner du temps à fabriquer ces masques de façons artisanales avec les couturières locales (qui pourront apprendre dans un 2ème temps à leur conjoint comment on se sert d’une machine à coudre. Pour renforcer le temps de production ou déléguer certaines tâches par exemple.)

Voir ci-après la V2 de la proposition postée hier soir sur Linkedin.

Cette proposition a pour origine l’appel des hôpitaux de Pontoise à envoi de masques, sur-blouses, du gel, gants si nous en avons en stock. : https://bit.ly/33DFhIW

Pour notre sécurité personnelle, respecter le confinement et les mesures barrières, sont notre première protection contre le Covid 19.

Mais si l’on est contaminé, il est de notre intérêt de déstocker maintenant pour ne pas nous retrouver sans soignants, parce qu’ils sont tombés malades ni nous retrouver en salle de réanimation avec des soignants obligés de pratiquer une médecine de guerre.

On peut aussi être bienveillants les uns envers les autres et coopérer pour les aider, eux puis tous les autres.

Il nous revient de faire la preuve que c’est possible. Lisez et portez vous volontaires si vous le pouvez.

Suggestion V2 :

Fourniture de masques et sur-blouses pour soignants coronavirus

Proposition d’un processus transverse, Préfet-Elus-Volontaires

à l’échelle du Val d’Oise.

Les stocks ayant une fin, devant la diffusion de l’épidémie, peux-t-on fabriquer localement et vite des masques, des sur-blouses ? Pour les hôpitaux et cliniques en priorité, pour les soignants de ville ensuite, pour tous les autres enfin.

Ci-après une esquisse d’organisation  et de dynamique locale, transverse, Préfet-Elus-Volontaires (2 pages) : mode de recensement des ressources et des besoins, organisation pour appel à fabrication locale par des volontaires et livraisons selon un processus et une organisation la plus proche du terrain possible:

I- Enclencher une dynamique :

Besoins des hôpitaux : un appel du Préfet par hôpital s’il n’est pas déjà détenteur de l’information.

Ressources  en fournitures, volontaires et modes de faire :

Les présidents des intercommunalités avec les maires (qui connaissent par cœur leur territoire, ses ressources et ses acteurs), appellent entreprises et relais d’opinion.

Sans attendre, les citoyens prêts à fabriquer appellent spontanément leurs relations puis leur mairie avec les noms et téléphones des volontaires ou groupe de volontaires.

Remontée vers le Préfet et la Présidente du Conseil départemental pour coordonner les prise de décisions nécessaires : financement des achats, qualité des processus de fabrication et logistique. (Via l’intercommunalité pour concentrer l’information : 10 intercommunalités en Val d’Oise pour un peu moins de 200 communes)

Le processus complet peut se coder par type d’acteurs locaux : achats, méthodes, fabrication, qualité, logistique, besoins.

Pour accroitre l’efficacité collective, cinq tandems chefs de projet-agent préfectoral sont à constituer. Chaque tandem va piloter de façon autonome une étape du processus : achats, méthodes, fabrication, logistique, besoins.

II- Trois questions à traiter : mise en relation organisée, méthodes et logistique.

  • La mise en relation des acteurs locaux pour actions coordonnées et complémentaires : comme chaque heure compte, c’est le téléphone qui marche dans un premier temps.

Pour la traçabilité et la suite, mails de confirmation avec le même objet par exemple stopcovid-19-Val d’Oise-mot clé-nom de la commune-nom de l’auteur du mail. Les mots clé correspondent aux tandems chefs de projet-agent préfectoral à constituer. (Ces tandems vont piloter de façon autonome les étapes du processus : achats, méthodes, fabrication, logistique, besoins). La signature dans le mail : nom prénom et le téléphone.

Le premier mail, adressé au maire et à la préfecture prefecture@val-doise.gouv.fr est une déclaration de volontariat.

Les mails suivants sont adressés au maire avec copie à la préfecture pour ne pas déborder les agents qui lisent et trient. Chacun ensuite s’adresse au tandem, copie la mairie.

Au lancement, la préfecture met en relation et valide les tandems Val d’Oise chefs de projet-agent préfectoral.

Puis les tandems s’organisent avec les volontaires associés (achats, fabrication et logistique : a priori par intercommunalité ou commune pour les plus peuplées) et mettent en copie la préfecture et le département. Ils conservent leurs mails envoyés et reçus.

  • La méthode de fabrication et sa qualité engagent le résultat : les tests annoncés ce matin par le gouvernement de 40 masques alternatifs est une bonne nouvelle.

Pour garantir la qualité de fabrication locale et la stérilité, appel à médecins retraités. Pour recenser les fabrications et les modes de faire connus ici ou là, appel à étudiants. Ensemble, ils fabriquent des fiches-action, tutoriels…

Validation locale par un médecin retraité, plus un confrère de ville et un d’hôpital si nécessaire, hors tandem. Diffusion via la préfecture.

  • La logistique est déterminante dans le processus : achats, livraison, (fabrication efficace et stérilité après fabrication), acheminement des fournitures, récolte et transport des masques et sur-blouses.

Appel aux mairies pour la distribution des fournitures aux couturières (iers) et transport vers l’intercommunalité puis les hôpitaux des produits (pour minimiser les contacts).

III- Etendre aux soignants de ville et campagne puis à tous les autres :

Si ce processus fonctionne, une fois les hôpitaux et cliniques fournies, les soignants de ville et campagne (médecins, pharmaciens et infirmiers, Epadh…) sont eux aussi en manque de protection. Déploiement par les mêmes mais le circuit logistique producteurs-soignants est raccourci, via les pharmacies d’abord, les mairies pour le surplus.

Circuit de remontée d’information identique mairie-intercommunalité-préfecture pour pilotage des ressources face aux besoins des soignants hôpitaux-ville-campagne.

Les personnels soignants une fois protégés, le processus est à son maximum d’efficacité pour tous les autres.

IV- Condition de lancement opérationnel du processus : c’est le Préfet qui déclenche une telle opération en mettant en relation les volontaires, avec la légitimité de la puissance publique.

Télécharger cet article : 20200321 V2 protection des soignants

Jean-Michel Vincent

www.agirlocal.org

 

20200320 protections pour soignants

Fourniture de masques et sur-blouses pour soignants coronavirus

Proposition d’un processus transverse, Préfet-Elus-Volontaires

à l’échelle du Val d’Oise.

Les hôpitaux du Val d’Oise ont lancé un appel: https://bit.ly/33DFhIW . Ils ont besoin de nous pour leur envoyer des masques, des sur-blouses, du gel, des gants si nous en avons en stock.

Pour notre sécurité personnelle, respecter le confinement et les mesures barrières, sont notre première protection contre le Covid 19.

Mais si l’on est contaminé, il est de notre intérêt de déstocker maintenant pour ne pas nous retrouver sans soignants, parce qu’ils sont tombés malades ni nous retrouver en salle de réanimation avec des soignants obligés de pratiquer une médecine de guerre.

On peut aussi être bienveillants et coopérer.

Suggestion :

Les stocks ayant une fin, devant la diffusion de l’épidémie, peux-t-on fabriquer localement et vite des masques, des sur-blouses ? Pour les hôpitaux et cliniques en priorité, pour les soignants de ville ensuite.

Ci-après une esquisse d’organisation  et de dynamique locale, transverse, Préfet-Elus-Volontaires (2 pages) : mode de recensement des ressources et des besoins, organisation pour appel à fabrication locale par des volontaires et livraisons selon un processus et une organisation la plus proche du terrain possible :

Besoins des hôpitaux : un appel du Préfet par hôpital s’il n’est pas déjà détenteur de l’information.

Ressources  en fournitures, volontaires et modes de faire : les présidents des intercommunalités avec les maires (qui connaissent par cœur leur territoire, ses ressources et ses acteurs), quelques coups de fil par maire. Remontée vers le Préfet et la Présidente du Conseil départemental pour coordonner les prise de décisions nécessaires : financement des achats, qualité des processus de fabrication et logistique. (via l’intercommunalité pour concentrer l’information : 10 intercommunalités en Val d’Oise pour un peu moins de 200 communes)

3 questions à traiter : mise en relation organisée, méthodes et logistique.

1- La mise en relation des acteurs locaux pour actions coordonnées et complémentaires : comme chaque heure compte, c’est le téléphone qui marche. Pour la traçabilité, mails de confirmation avec le même objet par exemple stopcovid-19-Val d’Oise- mot clé- nom de la commune-nom de l’auteur du mail. Les mots clé correspondent aux tandems à constituer : achats, méthodes, fabrication, logistique, besoins. La signature dans le mail : nom prénom et le téléphone. Le premier mail est une déclaration de volontariat.

Destinataire, la boite mail préfecture : prefecture@val-doise.gouv.fr  . Elle met en relation et valide les tandems Val d’Oise chefs de projet-agent préfectoral. Puis les tandems s’organisent avec les volontaires associés (achats, fabrication et logistique : a priori par intercommunalité ou commune pour les plus peuplées) et mettent en copie la préfecture et le département. Ils conservent leurs mails envoyés et reçus.

2- La méthode de fabrication engage le résultat : appel à médecins retraités pour la qualité de fabrication et la stérilité, appel à étudiants pour recenser les fabrications et les modes de faire connus ici ou là; fabrication des fiches-action, tutoriels… Validation par un médecin retraité, plus un confrère de ville et un d’hôpital si nécessaire, hors tandem. Diffusion via la préfecture.

3- La logistique est déterminante dans le processus : achats, livraison, (fabrication efficace et stérilité après fabrication), acheminement des fournitures, récolte et transport des masques et sur-blouses. Appel aux mairies pour la distribution des fournitures et transport vers l’intercommunalité puis les hôpitaux des produits (pour minimiser les contacts).

Si ce processus fonctionne, une fois les hôpitaux et cliniques fournies, les soignants de ville et campagne (médecins, pharmaciens et infirmiers) sont eux aussi en manque de protection. Déploiement par les mêmes mais le circuit logistique producteurs-soignants est raccourci, via les pharmacies d’abord, les mairies pour le surplus. Circuit de remontée d’information identique mairie-intercommunalité-préfecture pour pilotage des ressources face aux besoins des soignants hôpitaux-ville-campagne.

Condition de lancement du processus : c’est le Préfet qui déclenche une telle opération en mettant en relation les volontaires avec la légitimité de la puissance publique. L’urgence affichée par les hôpitaux du Val d’Oise ayant force de loi je me permets de publier ce post, au moins pour partager la première partie. Si la proposition en deuxième partie est inopérante voir contre productive il suffira de ne pas donner suite à cette suggestion de mobilisation locale.

Jean-Michel Vincent

www.agirlocal.org

Penser local pour agir global

Pour faciliter l’accès à la démarche « Penser local pour agir global » lancée le 4 février 2020 à l’ESSEC, cet article compile  documents, outils et compte-rendus.

Ainsi chacun peut rejoindre la démarche en cours de route.

1-La raison d’être de la démarche et les outils dont le tableur de calcul de l’empreinte carbone associée (présentation en 2 pages) : http://agirlocal.org/kit-transition-locale/

2-le compte-rendu (partiel) de la conférence débat à l’ESSEC du 4 février 2020 centré sur le récit de la démarche (4 pages de texte, 6 d’illustrations): http://agirlocal.org/20200204-solutions-climat-essec/

3-le compte-rendu de la réunion de travail à l’université de Cergy-Pontoise centrée sur la vitrine à projet (3 pages) http://agirlocal.org/penser-local-pour-agir-global-cr2/

A noter dans ce compte-rendu, un résumé des fondamentaux de la démarche en une page.

A suivre;